Avant-Après

Guillaume 1re, droitier 5 séances

Avoir, un jour, une belle écriture ? À 16 ans, Guillaume n'y croyait plus... Ni les séances de psychomotricité qui l'ont aidé lorsqu'il était collégien ni la grande volonté dont il fait preuve n'ont suffit

à résoudre complètement ses difficultés.
C'est en voyant dans le journal un petit encart présentant "Une belle écriture" que sa maman a repris espoir : elle a appelé sur-le-champ ! Guillaume était ultra-motivé pour cette rééducation.

 

Après 5 séances studieuses et un entraînement très régulier, il est en mesure de prendre en note tous ses cours, en soignant ses cahiers. Il est parfaitement lisible par lui-même et par les autres. Auparavant, Guillaume était inquiet de ne pouvoir être lu par les professeurs lors des épreuves du bac... Aujourd'hui, il poursuit en confiance sa 1re littéraire. Quelle réussite, Guillaume !

Je suis heureuse d'avoir rencontré la belle personne que tu es.

 


Théophile 5e, droitier – 8 séances

Théophile a terminé sa rééducation de l'écriture après 8 séances. Pénalisé par une mauvaise tenue de crayon, son geste était coûteux. Il n'avait aucun plaisir à écrire.
Ce bon élève avait des difficultés à se relire, tout comme
ses professeurs qui se plaignaient du soin.

Aujourd'hui, Théophile a corrigé sa tenue de crayon, ce qui lui a permis de gagner en fluidité et de se réconcilier avec l'écriture.
Il est lisible, ses cahiers sont mieux tenus. Il lui faut maintenant rester vigilant pour mettre en œuvre ce qu'il a appris avec plus
de régularité (dans toutes les matières !) et tout ira pour le mieux.
Moi, je dis bravo Théophile !

 


Antoine 4e, droitier 5 séances

Antoine était en 5e, à seulement 11 ans, lorsqu'il a commencé sa rééducation. Ce jeune homme a su illustrer avec talent plusieurs paradoxes intéressants :

1/ Qu'il est possible d'avoir 18 de moyenne et une écriture problématique.

2/ Que l'on peut, dans une économie de mots, disposer d'une formidable répartie...

3/ Que l'on peut manquer de motivation et néanmoins réussir sa rééducation avec brio !

Bravo Antoine ! Quelle réussite ! Ton écriture est aujourd'hui très élégante et tout à fait fonctionnelle.

Merci à tes parents qui ont su t'accompagner pas à pas

sur ce chemin.


Camille, CE2, droitière 6 séances

Camille est une petite fille pétillante, une bonne élève, qui avait juste un souci à l'école : l'écriture.

Elle tenait mal son stylo, ce qui entraînait crispation et lenteur. Écrire lui demandait de gros efforts de concentration,
un engagement physique considérable.

En 6 séances, Camille a réussi à corriger sa tenue de crayon,
elle a réappris à former certaines lettres et s'est entraînée à copier efficacement. Son écriture est aujourd'hui plus fluide.

Camille a aussi gagné confiance en elle. En septembre,
elle a abordé la rentrée sereinement. Bravo championne !


Quatre mois après la fin de sa rééducation, voici l'écriture de Camille.

Sami, 6e, droitier 6 séances

Parce que son écriture était illisible, ses professeurs avaient
des difficultés à corriger ses travaux et s'en plaignaient.
En revanche, Sami écrivait très vite. C'est un atout lorsqu'il faut ralentir le rythme pour rééduquer son geste.

Après de beaux efforts, Sami a souhaité arrêter sa rééducation.

Mais il est désormais lisible, il souffre beaucoup moins et... le voici réconcilié avec les lignes ! Le chemin parcouru est plus qu'honorable. Bravo à toi, Sami. J'ai aimé croiser ta route,
ainsi que celle de tes parents.


Yohann, 4e 4 séances

Adolescent taciturne et attachant, Yohann n'a rien laissé paraître de son implication. Et pourtant... ! Ce bon élève, pénalisé par ses problèmes d'écriture, s'est donné les moyens de réussir. Vite.

 

Un mois et demi plus tard, voici le fruit de son travail.

Félicitations, Yohann, tu as su nous surprendre ! Encore quelques semaines d'entraînement et tout ira pour le mieux... Go !

 



Thomas, CM1 – 6 séances

En s'appliquant, Thomas pouvait avoir une belle écriture.
Mais il avait mal à la main et devenait rapidement illisible dans

ses cahiers. Sa maman l'a soutenu avec beaucoup d'enthousiasme tout au long de la rééducation. Or l'enthousiasme, figurez-vous,
ça paie !

Aujourd'hui, Thomas n'a plus mal, il tient bien son stylo,
son écriture est élégante. Bravo Thomas ! Je sais que tu as fait beaucoup d'efforts pour arriver à ce résultat. Je suis fière de toi.
(Et de ta maman qui, secrètement, en a profité pour se rééduquer elle aussi...) Bravo à tous les deux !


Lucas, 10 ans, CM2, droitier – 7 séances

Lucas devait fournir un effort considérable pour écrire.
Il était lent et bénéficiait en classe d'un PAP (plan d'accompagnement personnalisé) afin d'être soulagé
d'une partie du travail de copie.

Magnifique transformation : il a aujourd'hui une belle écriture, aussi rapide que celle des autres. Bravo Lucas, tu peux être
fier de toi ! Merci à tes parents qui ont su te soutenir pas à pas.


Kenzo, 8 ans, CE2, droitier 7 séances

Kenzo tenait son crayon à 4 doigts. Il était lent, il écrivait gros.

Son travail très appliqué lui a permis de beaucoup progresser
avec l'aide attentive de sa maman.

En 7 séances, Kenzo a gagné en fluidité. Sa vitesse s'est nettement améliorée : il est passé de 18 lettres/min à 32 lettres/min.

Tu as mérité ton crayon d'or, Kenzo ! Un grand bravo.


La magnifique carte de Kenzo, huit mois après la fin de sa rééducation...

Lisa, 14 ans, 3e, droitière 7 séances

Lisa est une bonne élève qui ne pouvait copier plus d'un tiers
de ses cours tant son bras était douloureux. Elle n'aimait pas écrire et encore moins se relire. Cependant, ses facilités scolaires lui permettaient de maintenir de bons résultats.
Son souhait était de régler ce problème d'écriture avant la 2de.

Mission accomplie ! En 7 séances, la douleur a complètement disparu. Lisa peut désormais copier l'intégralité de ses cours
et même soigner ses cahiers. Le plaisir d'écrire est bel et bien là,
et il se voit. Une vraie réconciliation... BRAVO Lisa !
Dernière étape : bien se relire pour soigner aussi l'orthographe.